Nouvelles Collections

Emerald Hill

Singapore Shophouse-Nathalie LAOUE

Autrefois terre de plantation, la zone fut partagée et developpée dans le but d'y installer des demeures à la mode pour les riches familles de marchants chinois et 'Strait-Chinese" (locaux) au tournant du 20ème siècle. Leurs habitations étaient composées de maisons mitoyennes d'une grande variété de styles architecturaux, ainsi que de maisons indépendantes (aujourd'hui démolies). 
De nombreux détails ornent les pintu pagar (portes western) et les pintu besar (porte d'entrée). Les façades des rez-de-chaussée sont décorées avec de jolis carreaux de céramique. Les moulures de plâtre et les sculptures des bois se combinent pour créer ce style architectural particulier connu sous le nom de "Baroque Chinois".
En 1985, l'URA (Urban Redevelopment Authority-Singapore) a annoncé que Emerald Hill serait une zone de conservation, la première à Singapour, afin de protéger certains des meilleurs exemples des demeures du style 'Strait Chinese'. La zone de conservation comprend également le bloc de bâtiments connus sous le nom de "Peranakan Place" qui est en fait une rangée de 6 shophouses à deux étages (de 1902) donnant sur Orchard Road.
La zone est aujourd'hui un quartier résidentiel calme avec des commerces près d'Orchard Road.
Source : Urban Redevelopment Authority - URA - Singapore

Chinatown - Tanjong Pagar - Blair Plain

Singapore Shophouse-Nathalie LAOUE

L'origine de Chinatown est liée à Sir Stamford Raffles. En 1822, il forma un comité d'urbanisme chargé d'aménager la ville de Singapour en fonction des différents groupes ethniques présents.  La zone située au sud de la rivière Singapour fut ainsi allouée par secteurs aux immigrants chinois et indiens de même province d'origine et de même langue. Chaque ethnie a laissé sa marque sur les noms des rues et les lieux de culte.

L'architecture des bâtiments dans les rues de Chinatown, particulièrement les shophouses, combine differents éléments de l'architecture baroque et victorienne et ne possède pas vraiment de classification. De nombreuses shophouses ont été construites dans le style "painted ladies"* (les dames peintes) et ont également été restaurées de la même manière. L'ensemble produit un effet de couleurs variées dans lequel le pastel est dominant. Trengganu Street, Pagoda Street et Temple Street sont de bons exemples de cette architecture.
*"Painted ladies"  (les dames peintes) est un terme dans l'architecture américaine désignant les maisons de style Victorien et Edouardien peintes en trois couleurs ou plus, pour embellir ou réhausser leurs détails architecturaux.
Source : Wikipedia et Urban Redevelpment Authority – URA - Singapore


Joo Chiat - East Coast - Geylang

Singapore Shophouse-Nathalie LAOUE

Dès les années 1920, la zone de Joo Chiat était déjà considérée comme une banlieu résidentielle attrayante. Avant son urbanisation, c'était une plantation. Le boom de la reconstruction après la Première Guerre Mondiale et l'introduction de meilleurs moyens de transport tels que les bus et les tramways ont facilité l'installation de gens relativement riches dans l'Est, à l'écart du centre ville de plus en plus surpeuplé. Beaucoup de shophouses du quartier ont été construites dans un style tardif, connu sous le nom  de style Peranakan d'East Coast. La caractéristique la plus frappante en est la façade étroite richement ornée, qui dément la profondeur et l'espace de la résidence. Ce style de façade est unique aux chinois Peranakan, qui ont été fortement influencés par la culture malaise. Il fait ressortir leur amour pour les splendides décoration de façade en struc, les bois précieux sculptés pour les balustrades à l'étage, les pintu pagar (portes western), les bouches d'aération au dessus des fenêtres et les fascia bordant les toits. Des carreaux de faïence fine importés de France, d'Angleterre et de Belgique ont été posé à profusion sur les murs externes et les pilliers. Les différents motifs appliqués sur les façades sont souvent issus de figures mythiques. Les fleurs et les oiseaux abondent, agissant souvent comme accompagnement aux moulures de motifs chinois tels que des crabes, des cerfs, des dragons et des chiens mythiques, symboles de bonheur, de bonne fortune et de longue vie. De superbes exemples de ce style de bâtiment se trouvent dans les alentours de Koon Seng Road.

Source : Urban Redevelpment Authority – URA - Singapore

Little India - Balestier

Singapore Shophouse-Nathalie LAOUE
La zone de Serangoon Road n'a jamais été attribué à la communauté indienne par Raffles, contrairement à "Chinatown" ou "Kampong Glam" qui avaient été attribuées respectivement aux communautés chinoise et musulmane. Elle s'est néanmoins développée comme telle, depuis le milieu des années 1800, dans le coeur de la communauté indienne de Singapour. Maintenant connue sous le nom de "Little India" cette zone délimitée par Serangoon Road et Jalan Besar est riche en architecture, culture et histoire. Serangoon road est l'une des premières routes construites à Singapour. Des fermes installées le long de cette route ont cultivé des noix de bétel, des légumes  et de la canne à sucre. Plus tard, le bétail est devenu la principale activité économique de la région. Au fur et à mesure que le commerce du bétail déclinait, d'autres activités commerciales s'installaient dans des shophouses nouvellement construites et s'épanouissaient. Les deux rues principales de Little India, Serangoon Road et Jalan Besar, sont largement bordées de shophouses à deux étages. L'architecture des shophouses de cette zone reflète la grande variété de style qui prévalait à Singapour à cette époque. En raison du boom du caoutchouc entre 1900 et 1930, de nouveaux riches ont commencé à montrer leur fortune au travers la construction de nouveaux bâtiments. Ceci s'est en particulier reflété dans l'extention de l'ornementation des façades et dans l'utilisation d'éléments achitecturaux européen, en plus de l'utilisation d'éléments distincts d'influence orientale et locale. Un bon exemple se trouve  le long de Petain Road (n°10 à 44), où la rangée de shophouses montre des façades richement décorées de carreaux importés d'Europe et du Japon ainsi que des reliefs en plâtre figurant des oiseaux et des fleurs entre autres.
Source : Urban Redevelpment Authority – URA - Singapore

Les Repères de Singapour

Singapore Shophouse-Nathalie LAOUE

La Porcelaine Nyonya

Singapore Shophouse-Nathalie LAOUE